Arachnéen

Passage, notre vie tient à un fil, c’est quelle direction ?,

notre vie tient à un fil, presque rien,

on les croise, on les entrecroise,

notre vie tient à si peu,

quelques embranchements, et

puis on se retrouve, là où on est, c’est comme ça, on est là, là où on est, rien de plus,

un peu étonné, debout mais un peu étonné,

à un croisement des chemins qu’on ne reconnaît pas,

à un moment, on a dû se tromper de direction.

 

  —————————————–

 

Arachnéen

—————————————–

Textes : Isabelle Pariente Butterlin

Photos : Louise Imagine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s