Envol

Pourtant c’est tout simple, il suffit de lever la tête, de regarder ailleurs, de ne pas rester ainsi, tête baissée, le nez sur ses chaussures, à ressasser ses vieilles rancœurs. C’est tout simple, regarde un peu, lève la tête, regarde, au-dessus de toi, regarde, qu’est-ce que tu en dis ? C’est rien, c’est absurde, c’est n’importe quoi, qu’est-ce que c’est ?, je ne sais pas, c’est drôle, soudain on se sent léger, il n’y a aucune raison, le monde est toujours aussi laid, mais on se sent léger, je ne sais pas pourquoi, et les ballons s’envoleront, et nous aussi, un jour, nous aussi !

——————————————

 

——————————————

Textes : Isabelle Pariente Butterlin
Photos : Louise Imagine

——————————————

Photographie de l’installation « Un dixième printemps » de Margaux Rodot, Mickaël Martin et Benoit Tastet, présentée à l’intérieur de l’Hôtel de Griffy dans le cadre du Festival des Architectures Vives – Montpellier 2015 – Prix du jury 2015

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s