Question de rythme

Si on court on les dépasse tous ; il suffit de prendre son élan, sans rire, si on se met à courir, on arrive les premiers sans problème, ils ne savent même pas qu’on fait la course avec eux, ils ne savent rien, ils sont bien trop occupés, ils font leur course, ils sont dans leurs pensées, on ne les déplacera même pas de la ligne qu’ils suivent, pour nous, elle est invisible, mais regarde comme ils la fixent sur le sol et se guident à elle sans oser se décaler d’un millimètre. Alors si on remonte toute la galerie en courant, il nous faudra slalomer entre eux, les éviter, ne pas les bousculer, et puis surtout nos pas vont faire un bruit intense, ils vont battre, battre le sol, battre la mesure de la vie, battre les battements de notre cœur, battre la vie, sa pulsation. Tu es prête ?

—————————————————

 

—————————————————

Textes : Isabelle Pariente Butterlin 

Photos : Louise Imagine

—————————————————

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s