Entre deux villes

C’est en ville, c’est entre deux villes, est-ce que entre deux villes compte comme ville, entre deux villes, c’est un paysage, il y a tout ce qu’il faut, entre deux villes pour constituer un paysage, donc entre deux villes ne devrait pas compter comme ville, mais pourtant, il faut remarquer et admettre un fait troublant, entre deux villes on ne peut pas descendre, on ne peut descendre qu’en attendant l’arrêt complet du train, donc entre deux villes, ce n’est pas le paysage puisque le paysage est hors d’atteinte, hors de portée, hors de nos pas, dans un paysage on se promène jusqu’à effacement complet de notre silhouette, et là, on ne peut pas, il n’y a aucun moyen, c’est peut-être simplement la projection mentale de ce que nous croyons être entre deux villes, un paysage, mais nous ne le saurons jamais, nous ne descendrons jamais entre deux villes, on ne pourra retrouver l’immobilité verticale et allumer une cigarette qu’en ville. Fumer à bord des trains est interdit.

—————————————————

  

—————————————————

Textes : Isabelle Pariente Butterlin

Photos : Louise Imagine

—————————————————

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s