Lumière

Nous suspendus, et puis tu vois, la lumière ?, nous suspendus à la recherche, à la quête, à la demande, à l’attente de toute lumière possible, nous, comme les autres, ni plus ni moins, rien de plus, chacun sa place, chacun dans le rang, en rang par deux, on prend son tour, on garde dans sa main, froissé, le numéro qui nous a été attribué, nous assigne une place dans le monde, on le conserve dans sa mémoire, on se lève à l’appel, chacun son tour, on reprend son véhicule, chacun son tour, on entre sa carte bleue, on compose le code secret qui nous a été attribué, puis on repart. Vers la lumière.

 

—————————————————

Nous suspendus

 

—————————————————

Texte : Isabelle Pariente Butterlin

Photo : Louise Imagine

—————————————————

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s