Et nous, au centre

Et nous, au centre, sur Passages Aléatoires, 

Avec les mots délicats d’Isabelle Pariente Butterlin

 

—————————————————

La ville et ses entrelacs, et les pensées et leurs entrelacs, et nous, au centre, cherchant notre nord, toujours à la recherche de quelque étoile polaire, d’une polarisation de la lumière qui nous permettrait de passer, nous, cherchant à ne pas perdre le fil, à tenir le fil, à suivre le fil et les indications,dans la ville faite d’entrelacs de passages et de pensées, et de souvenirs et de possibles, les pas nous portent, c’est toujours mystérieux, la ville porte, tessiture de la voix, texture du monde, on se laisse porter, on reconnaît les passages, on les emprunte, on les laisse en place pour d’autres, ensuite, après, après comme avant, la ville s’entremêle aux pensées, et comme on peut, on tisse une présence en elle.

 

—————————————————

 

Entrelacs

 

—————————————————

Textes : Isabelle Pariente Butterlin

Photos : Louise Imagine

—————————————————

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s